La multiplication des sites de paris, un bien ou un mal?

Auteuil, comment toucher de gros rapports

 

Le temple de l’obstacle en France accueille souvent les meilleurs chevaux de la discipline avec de belles courses à la clé.

La logique est en général respectée, même si les chutes viennent pimenter les courses, les favoris sont souvent à l’arrivée. Une statistique pour confirmer ces dires : pour les courses d’au minimum 14 partants en Multi/Pick 5/Quinté+ de 2015 à 2019, les 3 1ers favoris (côte PMU) = 45% de réussite pour la victoire.

A l’inverse, les arrivées comportent régulièrement des tocards imprévisibles pour la plupart, c’est donc compliqué de faire des choix ou bien les mises s’envolent rapidement quand on a du mal à trancher.

Bonne nouvelle, ce type d’épreuves ne représentent que 23% des courses à Auteuil.

Où trouver les possibilités de gros rapports sans se casser la tête?

 

Moins de partants Plus de facilités

 

Mon coeur de cible se trouve dans les courses de 5 à 8 partants avec un seul pari : le Super 4 et plutôt le TOP 4 ordre (Geny) avec une mise minimum de 10% ce qui permet d’envisager différentes stratégies.

Voici 15 mois que ce nouveau pari existe et le bilan des rapports est satisfaisant pour le moment, sur la 1ère année d’existence la majorité des rapports dépassait + de 500€ pour 1€ de mise.

Quelques exemples à Auteuil:

 

Le 17/11  8 partants

Arrivée

2 3 5 1

Arrivée  (des favoris)

4 5 1 2

rapports = 526,30€ (PMU)

Le 21/11  8 partants

Arrivée

1 6 8 3

Arrivée (des favoris)

1 6 4 5

rapports = 499€ (PMU)

Le 25/11  7 partants

Arrivée

1 2 5 6

Arrivée (des favoris)

2 3 4 7

rapports = 386,20€ (PMU)

Le 30/11  7 partants

Arrivée

2 7 3 1

Arrivée (des favoris)

3 2 6 1

rapports = 1073€ (PMU)  2012€ (e-PMU)

 

J’aurai pu mettre d’autres exemples mais c’est pour vous indiquer qu’il est possible de toucher de beaux rapports avec les 1ers favoris à l’arrivée, et avec un nombre de partants limités.

L’intérêt d’Auteuil, c’est que les favoris côtés à moins de 2€ sont nombreux et fiables et peuvent servir de bases pour ce type de pari.

Concernant les stratégies, elles sont nécessaires puisque les combinaisons sont importantes puisqu’il faut trouver l’arrivée dans l’ordre.

Quelques pistes à explorer : ne cibler que les courses avec toujours le même nombre de partants, jouer toujours les mêmes combinaisons la notion d’écart va s’installer, jouer le 1er et/ou le 2ème favori à la 1ère place + un champ réduit, ils ont le meilleur taux de réussite pour la victoire, etc…….

Concernant les statistiques, vous pouvez vous servir de la base de données Auteuil qui vous donnera toutes les informations et même créer vos propres statistiques afin d’établir vos stratégies.

 

La dernière particularité est que la majorité des courses d’une réunion classique comporte  des épreuves de moins de 10 partants, vous avez la possibilité de jouer plusieurs fois.

 

Pour le moment, le jeu en vaut la chandelle (à mon avis), le nombre de parieur n’est pas encore élevé et certains ne joueront jamais à ce type de pari par préférence ou idéologie.

Le fait nombre de partants donc de combinaisons est l’intérêt principal, tout comme le nombre important de stratégies à tester.

 

 

 

Cyrus

 

 

 

 

 

Publicités

Quintés de plat : comment faire les bons choix

 

 

Les rapports spéculatifs, les surprises récurrentes sont bientôt de retour, tout comme le printemps, la saison des Quintés de plat arrive à grand galop.

Au contraire du trot, il est + compliqué de sélectionner les chevaux puisque les tocards s’invitent régulièrement à la fête et faire des impasses peut devenir un casse-tête. Mécaniquement, le fait d’être obligé d’intégrer des tocards fait grimper en flèche le montant des mises.

Je vais vous donner des conseils et vous proposer quelques statistiques issues de mes analyses récentes de 2016 à début 2019 avec ma liste personnelle des favoris.

 

Simple gagnant :

 

Les 3 1ers favoris = 36%

Du 4ème au 9ème favori (outsiders) = 38%

A partir du 10ème favori (tocards)= 26%

 

Equilibré, en jouant une seule catégorie vous vous exposez à des écarts importants mais c’est intéressant pour les paris ordre

 

Couplé gagnant :

 

Du 1er au 7ème favori = 36%

Du 1er au 9ème favori = 54%

Avec au minimum un tocard = 46%

Un tocard + un des 3 1ers favoris = 19%

 

Il faut choisir son camp : avec ou sans tocard, profitez de parier à 10% quelque soit votre choix, pour les paris ordre pensez à inclure les tocards dans le couplé gagnant

 

Trio :

 

Sans les 3 1ers favoris = 28%

Dans les 8 1ers favoris = 27%

Avec un tocard minimum = 65%

Avec un des 3 1ers favoris au minimum = 71%

 

Retenir un seul des 3 1ers favoris est la meilleure solution avec un outsider + un tocard évidemment

 

Quarté :

 

Avec un des 3 1ers favoris = 50%

Avec 2 des 3 1ers favoris = 30%

Avec au minimum un des 3 1ers favoris = 83%

Avec au minimum un tocard = 74%

 

Il ne faut surtout pas oublier les 3 1ers favoris + tocards pour ce pari

 

Quinté :

 

Avec 2 tocards = 36%

Avec 2 des 3 1ers favoris = 35%

 

Ces 2 chiffres sont les + importants et montrent la complexité du Quinté en plat

J’ai pris comme critère la liste des favoris uniquement, je conseille d’en ajouter d’autres pour obtenir davantage de résultats.

Comme les professionnels, jockeys et entraîneurs, qui ont les meilleurs taux de réussite selon les hippodromes, j’ai créé un tableau qui peut aider à faire le bon choix sur cette page.

D’autres facteurs entrent en jeu (distance, aptitude au terrain, forme…..), il faut en tenir compte aussi mais la hiérarchie des favoris est importante et primordiale à mon avis.

 

 

 

Cyrus
https://leturfautrement.wordpress.com/

Meeting d’hiver de Vincennes 2018 – 2019 : bilan chiffré avant les derniers Quintés

Journée du Cheval*

Le temple du trot va bientôt fermer ses portes pour cet hiver 2018 – 2019, le 2 mars exactement.

Il va rester 15 Quintés à disputer sur la cendrée parisienne, retour sur ces 3 derniers mois avec quelques chiffres pour préparer le final.

 

Trot = favoris à l’arrivée, je ne vous apprends rien, mais Vincennes est réputé pour être un peu plus ouvert (je n’ose pas écrire le mot spéculatif, ça serait trop), ceci est certainement dû à une concurrence maximale entre les professionnels (jockeys et entraîneurs) où les grands noms se livrent bataille.

 

Je me suis concentré sur la place des favoris à l’arrivée de la course du Quinté+, à l’aide de ma synthèse personnelle, qui n’est pas très éloignée des autres listes surtout pour les 1ers favoris.

 

Sur les 62 Quintés disputés depuis le 31/10 :

 

Pour la victoire

Les 3 1ers favoris en ont remporté 36 (58%)

Les outsiders (4ème au 9ème favoris) 25 (40%)

Les tocards (au-delà du 9ème) 1 (1,60%)

 

Pour le couplé gagnant

77% (48) avec au minimum 1 des 3 1ers favoris

14,50% (9) avec au minimum un tocard

 

Pour le trio

37% (23) avec au minimum 2 des 3 1ers favoris

37% (23) avec au minimum un tocard

 

Pour le Quinté+

1 seule arrivée sans les 3 1ers favoris

8% (5) des arrivées sans les 3 1ers favoris dans le trio

61% (38) des arrivées avec au minimum un tocard

 

 

On remarque l’omniprésence des 3 1ers favoris aux 2 premières places et surtout dans le Quinté+ où il est obligatoire d’en intégrer au minimum 1.

A l’inverse, les tocards n’ont pas la côte aux 2 1ères places mais ils sont à l’arrivée du Quinté+ plus d’1 fois sur 2.

 

J’espère que ces chiffres pourront vous servir dans les prochains Quintés avant de se consacrer au plat où les stats sont bien différentes.

 

 

 

Cyrus

 

 

 

 

 

Grand Prix d’Amérique : les paris à privilégier

 

Plus de parieurs, rapports en baisse?

 

On y est, la course la plus attendue et la plus suivie en France dans la discipline du trot va livrer son verdict ce dimanche.

Les meilleurs chevaux de l’année vont batailler à Vincennes dans une ambiance de feu.

A cette occasion, les parieurs sont plus nombreux qu’à l’ordinaire, le nombre de gagnants sera + important ce qui va impacter mécaniquement les rapports.

Il est donc important de choisir les paris qui vous donneront le + de chance d’être bénéficiaire, c’est quand même le but.

J’ai analysé les 15 dernières épreuves afin de vous donner les pistes à suivre

Rapports pour 1€

 

93% de réussite à la gagne pour les favoris (côte PMU inférieure à 10€)

33% de réussite pour les couplés gagnants entre favoris

47% de réussite pour les couplés gagnants avec un favori et un tocard (côte PMU à partir de 20€)

Pour le Tiercé ordre : 27% inférieur à 100€, 40% entre 100€ et moins de 1000€ et 33% à + de 1000€

Pour le Quarté ordre : 27% inférieur à 100€, 6% inférieur à 1000€, 47% de 1000€ à moins de 10000€ et 20% à + de 10000€

Pour le Quinté+ ordre : 33% de 10000€ à 100000€, 27% à + de 100000€

Bonus 3 au Quinté+ : dans 47% des arrivées il est inférieur à 3€

Bonus 3 au Quarté : dans 67% des arrivées il est supérieur à 10€

44% de réussite pour les tocards (côte PMU à partir de 20€) dans les 5

 

 

Bilan :

 

  • Il est préférable de jouer les favoris en simple gagnant

 

  • Mettre des favoris en 1ère position pour vos paris ordre

 

  • Mettre des favoris dans le couplé gagnant

 

  • Privilégier le Quarté au Quinté+ surtout pour les bonus et beaucoup plus de paris enregistrés au Quinté+ pour ce grand événement

 

  • Ne pas oublier de mettre des tocards dans vos jeux

 

Aujourd’hui il y a 3 grands favoris (12 – 15 – 18) qui seront sur la majorité des tickets si un ou 2 ne sont pas à l’arrivée, cela risque de payer, donc élargissez vos jeux en commençant par éliminer des chevaux qui ont en théorie presque aucune chance d’être à l’arrivée et faire des tickets les 3 favoris ou avec 1 ou 2 au maximum.

 

Bon prix d’Amérique

 

 

 

Cyrus

 

 

 

Le Quinté est mort, vive le nouveau Quinté!

 

 

Chaque nouvelle année, les annonces de changements, d’améliorations en tout genre pleuvent, tous sujets confondus.

C’est au tour de la filière hippique pour 2019 avec l’arrivée du nouveau Quinté+ le 10 janvier.

Le but n’est pas de faire un article comme il en existe des dizaines sur internet, décrivant ce qui va vraiment changer mais de vous donner mon avis personnel de turfiste.

Comme beaucoup j’ai commencé à jouer avec le Quinté+ c’était en 2007, espérant toucher l’ordre et la tirelire accessoirement.

Par 2 fois j’ai touché l’ordre (rapport décevant évidemment) et j’ai rêvé d’avoir le numéro + pendant quelques secondes et devenir millionnaire.

Mais pour moi, le turf ce n’est pas ça.

C’est déjà très compliqué de trouver l’ordre, comme récompense on a le droit de participer à un tirage au sort, illogique et cynique, autant jouer au loto!

Le hasard ne doit pas prendre le dessus, c’est d’abord un sport avec des aléas et des surprises.

J’ai analysé des milliers d’arrivées et créé des dizaines de tableaux, la logique est omniprésente.

Les meilleures chances sont souvent à l’arrivée, les tocards ont un faible taux de réussite.

Les courses de handicap sont difficiles à déchiffrer puisque chacun à sa chance au départ : les meilleurs ou + expérimentés portent + de poids que les autres, les moins bons ou les moins expérimentés portent peu de poids et les médiants sont des chances régulières, en théorie ils sont à leur juste poids.

Pour l’obstacle, les chutes et le manque de forme (sur longue distance cela ne pardonne pas) font la différence mais les favoris sont généralement bien représentés.

Je me suis rapidement tourné vers le Quarté qui offre davantage de bons rapports, il suffit juste de comparer les bonus 3 des 2 jeux, no comment.

Le message est lancé : les futurs gagnants de Quintés ordre seront récompensés de leurs efforts, gains ordre et désordre doublés et une tirelire de 500 000 à 1 000 000€ à partager pour les gagnants ordre une fois par semaine (le dimanche logiquement).

Voilà ce que j’ai retenu et ce qui m’intéresse en priorité : la reconnaissance et la récompense.

Ce qui se traduit par ‘Félicitations Monsieur, sur les 524160 combinaisons ordre (pour 16 chevaux) vous avez trouvé la bonne, en + du rapport ordre vous aller toucher une part de la tirelire à 1 000 000€ destinée aux tickets gagnants’

C’est simple et c’est logique, je n’aime pas les jeux de hasard, je préfère réfléchir et trouver le meilleur moyen pour arriver à mon objectif sans oublier les surprises et aléas pendant la course.

Je vais donc retourner dans mes analyses et tableaux pour créer des méthodes adaptées au Quinté, j’avais mis de côté ce sujet volontairement.

Pour les nouveautés sur mon blog, je ne communique pas automatiquement par mail, allez jeter un œil de temps en temps : https://leturfautrement.wordpress.com/

 

Bonne année

 

 

 

Cyrus

Quintés d’obstacles : courses compliquées à pronostiquer?

Qui dit obstacles, dit chutes

Qui dit galop, dit surprises

Présenté comme ça, c’est pas rassurant mais je suis assez d’accord avec ce résumé.

Il est impossible de prévoir les chutes et de prévoir l’imprévisible, c’est à dire la présence des tocards (surtout les gros tocards) même pour la victoire.

Dans ces conditions, il vaut mieux jouer une méthode et la suivre à chaque course.

Voici quelques chiffres issus des 51 derniers Quintés (les + récents) avec les favoris de mon analyse personnelle, même si les stats ne sont pas trop détaillées, sur un nombre de courses réduit, cela donne des indications intéressantes pour le Quinté.

9,80% d’arrivées sans les 3 1ers favoris

13,70% d’arrivées sans tocard (> au 9ème favori)

19,60% des Quintés avec la victoire d’un tocard

56,90% des arrivées avec 2 des 3 1ers favoris

La stat importante c’est presque 82% des arrivées avec un tocard minimum

Les tocards et les 3 1ers favoris sont incontournables

Ces combinaisons sont à privilégier, en trouvant un équilibre entre la récurrence et des rapports spéculatifs :

1 des 3 1ers favoris – 2 outsiders (4 au 9ème favori) – 2 tocards (> au 9ème favori)

2 des 3 1ers favoris – 1 outsider (4 au 9ème favori) – 2 tocards (> au 9ème favori)

Si vous ne touchez pas le Quinté, cela peut vous permettre de toucher des bonus intéressants.

 

Pour le Quinté de d’aujourd’hui, l’historique de la course (4 épreuves sue la même distance) montre que c’est équilibré à l’arrivée entre les favoris (côte PMU < à 10€) et les outsiders (côte PMU entre 10 et moins de 20€).
Avec un œil particulier sur les professionnels présents demain qui ont une bonne réussite à Auteuil : J. Plouganou, J. Reveley et A. Chaillé-Chaillé

A noter, les bons résultats de la semaine pour mon Analyse du Quinté sur cette page et pour connaître les professionnels qui les meilleurs taux de réussite sur les principaux hippodromes français et étrangers c’est ici

 

 

Bonne journée

Cyrus

Comment jouer les handicaps de plat de 3 ans dans la course du Quinté

 

C’est en voyant le Quinté d’aujourd’hui, que je me suis posé la question et je me suis souvenu d’arrivées incompréhensibles, composées uniquement de favoris ou majoritairement de tocards.

Je n’ai pas encore fait de statistiques sur ces courses jusqu’à maintenant.

Ce sont des courses très difficiles à analyser pour plusieurs raisons :

  • L’inexpérience des chevaux, qui débutent leur carrière
  • Les limites inconnues des concurrents
  • L’adaptation à l’état du terrain ou à la surface
  • La réaction du cheval à un peloton fourni, certains n’ont jamais couru avec + de 10 chevaux
  • L’entente avec le jockey

J’aurai pu en citer d’autres, mais en résumé, même les entraîneurs peuvent être dans le flou, manquant de recul et de certitudes.
Les parieurs ont logiquement du mal à s’y retrouver aussi.

Il faut quand même se raccrocher à quelque chose pour faire son ticket, que faut-il privilégier ?

La musique, donc la forme, c’est un bon critère même si des chevaux tardifs peuvent se révéler d’un coup.

L’expérience, très important à mes yeux, un cheval qui a déjà participé à des Quintés, au sein de pelotons ‘touffus’, c’est un avantage, il aura moins d’appréhensions.

La place à la corde, en règle générale, les petits numéros de corde sont avantagés, avec un meilleur taux de réussite.

La distance, un cheval qui est performant sur une distance est à privilégier, mais c’est comme pour la musique, un concurrent qui n’a jamais couru une distance peut très bien briller dès le 1er essai.

L’entraîneur, certains professionnels ont de meilleurs résultats avec une génération en particulier (jeune, + expérimentée….).

 

Vous pouvez donc vous fiez à certains de ces critères mais il est fort probable qu’1 ou 2 chevaux finissent dans les 5 sortant de nulle part.

Vous pouvez procéder par élimination, en rayant des favoris ou des combinaisons de façon automatique comme je l’explique dans mon ebook ‘Les combinaisons interdites dans la course du Quinté’ c’est une autre façon de procéder.

Pour les rapports, tout peut arriver, mais je pencherai plutôt du côté spéculatif, si je fais une analyse, je vous tiendrai au courant.

Je plains ceux qui ont un papier à faire quand il n’y a pas vraiment de favori au niveau des côtes, un vrai casse-tête (c’est du vécu, mais c’est du passé).

 

 

Cyrus

Le Quinté+, à consommer avec modération

 

j’ai choisi de parler du Quinté+ aujourd’hui et l’importance, à mon avis, de choisir les courses à jouer en priorité et celles qu’il faut éviter pour ne pas gaspiller son argent.

Voici plusieurs exemples de Quintés à moins de 16 partants : 3 à 14 et 1 à 13
Je ne vais retenir que les 2 arrivées les + spéculatives :

Le 22/08 trot à Vincennes 14P arrivée avec 1 favori (le 1er) 2 outsiders (4 et 5ème) et 2 tocards (11 et 13ème) Q+ ordre (pour 1€) = 9171,40€ désordre = 138€

Le 26/08 plat à Deauville 14P arrivée avec 4 outsiders (5, 6, 7, 9ème) et le favori Q+ ordre (pour 1€) = 71252,40€ désordre = 139,60€

Le constat est simple, si vous ne touchez pas l’ordre, ça n’a pas beaucoup d’intérêt.

Comme le Quinté+ est le pari le + compliqué à gagner, le nombre de combinaisons étant très important, quand on gagne on espère être récompensé de l’exploit réalisé avec un gain à 4 zéros minimum.

Voici la course type qui doit servir d’alerte à l’impasse :

Trot
Le week-end
Course à moins de 15 partants

Je pourrai même ajouter ‘allocation > à 80000€’ et ‘Autostart’ et vous avez la totale.

En règle générale, les 2 critères ‘trot’ et ‘- de 15 partants’ peuvent suffirent.

Pour ce genre de courses, privilégiez des paris en simple (SP, SG, CP, CG) ou d’autres paris ordre (CO, Trio ordre/Tiercé, Quarté) + intéressants mais la priorité est de ne pas miser beaucoup.

Je propose des méthodes pour le Quinté en trot et vous donne des conseils + en détails dans mon ebook ‘l’indispensable du trot’ sans oublier les autres paris.

En plat et obstacles c’est + spéculatif, mais je vous assure que vous pouvez gagner + d’argent avec d’autres paris, il suffit d’analyser les rapports des arrivées, si vous avez une heure devant vous, notez les rapports des différents paris cités + haut pour une trentaine de courses à – de 15 partants et faîtes un bilan chiffrés, vous serez étonnés du résultat.

Il vaut mieux se concentrer sur les courses de 16 à 18 partants au Quinté, les gains seront + intéressants, à voir dans une prochaine newsletter.

Pour la course d’aujourd’hui, c’est 13 partants à Vincennes, avec 2 super bases le 5 et le 11, l’intérêt de jouer au Quinté+ est quasiment nul même en touchant l’ordre, il faudrait vraiment de grosse surprises. Cela ne sert à rien de dépenser beaucoup d’argent à ce jeu, privilégiez le simple gagnant et placé. Par contre, au niveau sportif, nous devrions assister à une belle course.

Bonne journée

 

 

Cyrus

Jouer sans les 3 1ers favoris, est-ce bien raisonnable?

 

J’ai repensé à ce sujet ce matin, puisqu’il arrive qu’il y ait des séries d’arrivées sans les 3 1ers favoris, mais dans quelle mesure?

 

Statistiques pour le Quarté

 

Je me suis replongé dans mes archives et j’ai retrouvé des stats que j’ai fait il y a quelques années – surtout en plat mais aussi à Vincennes et à Auteuil – sur la présence des 3 1ers favoris à l’arrivée du Quarté (pari ordre que je préfère, j’explique pour quelles raisons dans mon ebook ‘L’indispensable du trot’).

La raison principale était de connaître leur importance en compagnie des tocards et outsiders pour cibler les combinaisons qui avaient le meilleur taux de réussite, un exemple sera + clair :

1 – 1 – 2 = arrivée avec 1 favori – 1 outsider – 2 tocards

Il existe 16 combinaisons et le but est d’éliminer les combinaisons qui ont un taux de réussite nul ou trop bas et de privilégier les combinaisons qui sortent le + souvent.
Je ne vous donnerai pas toutes les conclusions de cette analyse, c’est prévu d’en faire le sujet d’un ebook, mais cela m’a permis de connaître le taux de réussite des 3 1ers favoris.

D’après vous, en plat, discipline la + spéculative, 50%, 65%, 70%, 80%, 85% ?

80% minimum!

En plat, au moins 1 des 3 1ers favoris est à l’arrivée du Quarté dans + de 80% des cas
Deauville, Chantilly, Saint-Cloud, Maisons-Laffitte, Cagnes sur Mer, les résultats sont quasiment identiques, entre 80 et 84%.

J’ai vérifié sur 1 an (Août 2017 à maintenant) avec ma synthèse des favoris perso pour avoir une confirmation :

80,77%

20% d’arrivées du Quarté en plat sans les 3 1ers favoris, c’est peu pour établir une stratégie et surtout dangereux.
Par contre pour les personnes qui ont beaucoup de capital, ils savent comment faire pour gagner 8 fois sur 10.

Concernant Auteuil, c’est mini 88% (quand même) et Vincennes mini 92%.

En espérant que ces informations vous seront utiles pour vos prochains paris.

Mon ebook ‘Les combinaisons interdites dans la course du Quinté’ est disponible depuis le 22/09 et fait parti de l’offre à 30€ avec l’ebook  l’offre est limitée aux 30 1ers incrits.

Bonne journée

 

 

Cyrus

Deauville, royaume des tocards, légende ou réalité?

Deauville
Les favoris maudits à Deauville?

La réputation de Deauville n’est plus à faire, tocards, spéculatif, surprises, sont les mots que l’on entend souvent quand on évoque cet hippodrome.

Focus sur cette place forte de l’hippisme en France qui pimente l’été des parieurs, que ce soit au niveau des pertes ou des gains.

 

 

Les favoris? Of course!

Un hippodrome qui ne réussit pas aux favoris? Pas vraiment. D’après mes analyses sur plusieurs années pour les courses du Quinté+ et les handicaps, ils ont de bons résultats et devancent même d’autres hippodromes réputés moins spéculatifs.

Un chiffre pour confirmer cette thèse, 53,70% de réussite des favoris (côtes finales PMU inférieures à 10€) en simple gagnant dans les courses de Quinté+ et handicaps Multi pour la période 2015 à 2017, ce qui représente 418 courses.

En comparaison, sur la même période à Saint-Cloud, c’est seulement 46,65% de réussite. Les 1ères courses de 2018 confirment que les favoris gagnent beaucoup de courses à Deauville. Ils sont aussi bien présents pour les autres places de l’arrivée, conclusion, cet hippodrome accueille plutôt bien les favoris.

 

Pour éliminer des chevaux, on fait comment?

Voilà une question intéressante, le problème est identifié, c’est très difficile d’éliminer des chevaux. Les statistiques le démontrent, il n’y a pas de hiérarchie et même de logique pour les arrivées, les tocards et les outsiders peuvent occuper toutes les places et même en nombre.  

Un tocard peut avoir le même taux de réussite qu’un favori selon sa place à l’arrivée, c’est un vrai casse-tête pour les parieurs. La particularité de Deauville est le terrain, la PSF pour la majorité des courses et les partants sont souvent des spécialistes de la fibrée, comment les départager?

L’autre point important, c’est que cet hippodrome attire de + en + les grands entraîneurs et par conséquence les meilleurs jockeys, difficulté supplémentaire. Les professionnels locaux sont à privilégier mais cela ne suffit pas pour trouver le bonne combinaison.

 

Le point important c’est qu’on peut compter sur les favoris comme base de jeu, pour la sélection des autres chevaux c’est moins évident. J’ai créé un ebook : ‘L’indispensable des Handicaps de Deauville’ pour vous aider à gagner dans ce type de courses qui sont les + rémunératrices mais les + compliquées.

J’ai aussi créé un tableau avec des méthodes, conseils et statistiques pour trouver le gagnant dans les courses de handicap de plat dont Deauville qui vous apportera beaucoup d’enseignements et de moyens d’augmenter vos gains, ici.

 

 

Cyrus